Remise en question parentale n°1 – Associer les enfants à vos efforts

Je crie, tu cries, nous crions…. vous aussi, vous voyez de quoi je parle ? 

Vous aussi, vous aimeriez être plus calme ? Négocier avec eux tranquillement ? Les écouter patiemment ? Leur expliquer les choses et/ou les gronder en restant zen? 
Alors essayez… faites-vous des penses-bêtes, des ancrages de zénitude sur vous-même (voir PNL ancrage) pour retrouver un certain calme intérieur…. 
child-1439468_640Votre message passera beaucoup mieux sans les cris
 
Et d’une manière générale, associez votre enfant à l’effort que vous avez décidé de faire: NE PAS CRIER. 
Faites le participer! Expliquez-lui que vous n’êtes pas parfait(e) et que même si vous estimez souvent que vos reproches sont justifiés, vous pourriez les dire sur un autre ton… et même qu’il peut vous y aider: 
  • définissez avec lui un mot magique, par exemple: chocolat. 
  • à chaque fois que votre enfant sent que vous êtes en train de vous emporter, qu’il utilise ce mot magique. Vous verrez, cela stoppera  beaucoup de nos énervements d’adulte.
  • et à chaque fois que vous entendrez ce mot: entendez-le bien, prenez une grande inspiration (ou allez vous calmer si besoin dans une autre pièce), validez le message de votre enfant et reprenez votre discussion dans de meilleures conditions… Pourquoi pas avec le même discours mais sur un autre ton…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s